LA PLANIFICATION IMPLANTAIRE

LA PLANIFICATION IMPLANTAIRE

L’implantologie de haut niveau comprend non seulement le vissage des implants dans l’os, mais encore qu’elle commence par une planification minutieuse, au cas de besoin par la reconstitution de l’os disparu ou diminué, suivi par l’insertion de l’implant, et pour finir par le scellement de la prothèse sur les implants.

Le premier plan de traitement est composable à partir d’une radio panoramique numérique de bonne qualité, sur laquelle on est capable à effectuer au moins sur un plan des mesures exactes. Sur une radio analogue (sur film), on n’arrive pas à mesurer les distances qu’en les proportionnant et avec rélativement grande marge d’erreur. Cet enregistrement est incapable de représenter les relations tridimensionnelles, il projette tout sur un plan.

Tomographie volumique 3D: un saut qualitative dans le diagnostic et dans la planification

Un tomographe 3D numérique , le tomographe à acquisition volumique reproduit des formules anatomiques dans l’espace, par une image virtuelle tridimensionnelle de façon que leur relation devient mesurable dans toute directions, ainsi la marge d’erreur est reductible grâce à une planification exacte.

Le logiciel est capable de mesurer la densité de l’os entourant le lieu de l’implantation planifiée, ce qui permet de prévoir la stabilité future de l’implant et de planifier la technique opérationnelle promotant la densité de l’os (condensation).

L’os de la mâchoire est quelquefois caverneux, ce qui est aussi détectable plus précisément à l’aide du CT.

Notre patient(e) a la possibilité de voir avant l’opération ce que nous prévoyons de faire et comment l’atteindre.

Attention: nerf facial!

Dans l’os maxillaire, il faut tenir compte du nerf facial qui court du haut jusqu’aux prémolaires. C’est uniquement par un enregistrement tridimensionnel et précis qu’on sait combien d’os au-dessus à disposition. Dans la région frontale, c’est-à-dire entre les nerf du côté gauche et droite, on peut implanter sans courir danger de blesser les nerfs.

A quoi le praticien doit veiller

Dans le maxillaire supérieur, ce sont la situation de la fosse nasale et du sinus et leur distance de la cavité buccale qui jouent un rôle restrictif. Poser des implants au lieu des incisives centrales n’est possible qu’en ayant une distance suffisante de la fosse nasale. L’implantation se fait le plus fréquemmment et le plus facilement à la place des incisives latérales et des canines. Le nerf facial est une facteur limitative à partir de la première prémolaire vers l’arrière, où l’on doit prendre en considération l’étendue de la cavité buccale, sa forme et sa segmentation probable. Souvent, il y a peu d’os sous la cavité buccale dans cette zone.
Si le/la patient(e) avait perdu sa/ses dent(s) il y a longtemps, l’os ayant perdu sa fonction se décompose, devient plus bas et plus mince.

Le nombre et la positionnement convenable des implants

En cas de perte complète des dents, nous recommandons dans le maxillaire au moins 2, dans le mandibulaire 4 implants. On peut y fixer une barre ou des boutons-pression qui tiennent une prothèse amovible. Pour une prothèse fixe, on doit insérer au moins 4 ou 6 implants au maxillaire, et 6 au mandibulaire. Cela dépend naturellement de la qualité de l’os, de la force des muscles masticateurs et du nombre des dents à remplacer (10 ou 14 dents). Le positionnement des implants est influencé par plusieurs facteurs: premièrement qu’on doit insérer l’implant dans un endroit où il y a suffisament d’os et où aucun trajet de nerf ne court. Deuxièmement, l’implant doit être posé de façon que les forces masticatoires s’appuyent sur la partie visible de la prothèse (supraconstruction), qui le conduit stabilement (axialement) sur l’ossature de la mâchoire.

Quelle est la longévité de l’implant?

L’implant, tout comme nos propre dents, peut rester tout au long de la vie dans la bouche, s’il ne prend pas du mal. Selonlesstatistiques sur de maintes millions d’implants insérés au monde entier, le taux de succès est à 95-98 %. Le risque de complications est beaucoup plus élevé chez les fumeur(e)s! Le bien-être de l’implant provient surtout d’une hygiène buccale bienséante. Un soin minutieux et le contôle annuel ou semestriel ainsi que le détartrage sont indispensables.

NAVIGATION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR DANS L’IMPLANTOLOGIE

La technologie de l’avenir

L’opération est mieux planifiable que jamais avec un enregistrement DVT et un logiciel visualisant les maxillaire sur image tridimensionnelle.

Si on nécessite pas de comblement osseux, l’opération est faisable par « poinçonnage » – à travers d’un trou de 3 mm de diamètre, sans ouverture de la gencive. Suivant une préparation soigneuse, l’intervention est plus courte, moins invasive mais le résultat est quand-même plus précis.

Gabarit de forage avec la plus grande précision

On peut préfabriquer un gabarit de forage à appui osseux, muqueux et dentaire, incorporant des gaine-guides conduisant le foret initial du lit dentaire. A l’aide de cela, on est capable de préparer le lit implantaire dans la direction est dans la profondeur planifiée sur l’image 3D, avec une mesure de millimètre près.

Contact:

Adresse:
Lackner K. rue 62/B,
H-9400 Sopron, Hungary

E-mail:
info@drtoka.com

Cabinet dentaire:
+36 (99) 311 078

Clinique des yeux:
+36 (99) 788 800

Dermatologie:
+36 (99) 786 786

Notre clinique en Hongrie est aujourd'hui la clinique dentaire privée la mieux équipée.
où nous utilisons les technologies les plus avancées pour les opérations, les traitements conservateurs et la technologie dentaire.